AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

  Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 19:44

    ezeckiel leandro james sullivann
    « Que les apparences soient belles, car on ne jugent que par elles. »


    feat Matt Lanter


    Identité.


    nom : Sullivann. Troisième du nom. Sans importance
    prénom(s) : Ezeckiel Leandro James. Aller comprendre le pourquoi d’un prénom pareil.
    âge : 21 ans
    date de naissance : 31 octobre 1989
    signe astrologique : Scorpion ascendant capricorne. Le feu & la glace. L’ombre & la lumière. Mélange surprenant.
    sexe : Masculin. Demandé confirmation à Ataha’ si vous en doutez.
    nationalité : Américano-argentine. Étonnant n’est-ce pas ?
    lieu de naissance : Ushuaïa. Province de la terre de feu. Argentine.
    sexualité : Hétérosexuel. Je ne pense pas être bisexuel, mais bon qui sais ..
    autre(s) :


    Bewitching.


    tour : Air
    année : Sixième année
    animal totem : La Harpie
    nom du totem : Walkyrie-Keowe
    autre(s) :





      J'ai bien envie de vous raconter ma vie.


      mon petit prénom : Johann
      mon petit âge : 20 ans
      sur mon avatar, c'est : Matt Lanter
      voilà comment j'ai découvert le forum : Cela fait bien longtemps & dès le premier jour, ce fut le coup de foudre !
      tant qu'à faire, j'vous dis ce que j'en pense : Est-ce vraiment nécessaire ? (a)
      et voici la preuve que j'ai bien lu les règles : validation effectuée
      autre(s) : J'aime les sushis *O*




_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER


Dernière édition par Ezeckiel L. Sullivann le Lun 13 Sep - 1:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 19:44







    On rêve tous de son petit conte de fée. Commençant part un magnifique « il était une fois ». Bien sûr au cours de l'histoire, il faudrait un semblant de rebondissement, un quelconque problème pouvant apporter peur et désespoir à tout le monde, mais finalement tout se finirais en happy end. Même si nous avons chacun des attentes et des besoins différents, ce genre de vie, remplis de magie, d'amour - et d'eau fraiche ? - nous fait vibrer, presque baver. Mais heureusement pour nous, la vie est l'une de nos meilleures amies. Et par le biais d'une grosse claque, nous ramène à la réalité et nous fait comprendre que les contes de fée, n'existe pas et que le happy end n'est pas pour tout de suite. Enfin, s'il arrive un jour.




    « I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky ... »




    Les hautes herbes des champs étaient si douces. Frôlant ma peau de toutes parts, elles étaient un peu comme les caresses oubliées. Celle que j'avais hypothétiquement eux un jour, et que je ne retrouverais jamais. J'étais parti très tôt ce matin de la maison. Comme à mon habitude, j'avais besoin de cette solitude, d'être en harmonie avec ces éléments qui nous entouraient. J'avais besoin de me sentir libre et de sentir l'air entrer dans mes poumons. De sentir la terre s'immiscer entre mes petits doigts de pied. Sentir l'eau couleur sur ma peau. C'était un peu comme mes amis imaginaires. Ils m'écoutaient sans vraiment rechigner. Ils me parlaient et me réconfortaient, lorsque j'en avais besoin. Ils étaient présents pour moi et je l'étais pour eux. C'est assez difficile à expliquer. Mais j'étais bien. Je pouvais passer des heures et des heures, allongés dans des champs, en regarder le ciel et en sentant le vent fouetter mon visage. Et d'ailleurs, je séchais assez souvent l'école, pour ne faire que ça de mes journées. J'ai commencé ces petites escapades à l'âge de 7 ans. Et je n'étais pas prêt d'arrêter en aussi bon point. Ce n'est pas que je n'aimais pas l'école. Loin de là. J'étais même doué. Très doué. Seulement, que voulez-vous. Je n'arrivais pas à résister à l'appel de la nature, à l'appel du grand large et de la liberté. Quoi de plus beau, de plus intense, de plus merveilleux que cette sensation de ne vivre que pour soit, d'être enfin libre de toute contrainte - physique, familiale, sentimentale, émotionnelle et morale.


    Je m'appelle Ezeckiel. Joli prénom ? Vous trouvez ? Moi, je me suis toujours demandé, pourquoi, mes parents avaient eu l'idiotie de m'appeler ainsi. Il est peut-être beau, peu courant et assez biblique comme patronyme, mais, ce qui est certain, c'est qu'il est vraiment très dur à porter. Ont-ils pensé ne serait-ce qu'une seule seconde à ce que serait ma vie avec un tel fardeau ? Enfin, moi je dis ça, mais bon ... Ils ne devaient pas être très nets lorsqu'ils ont choisi le prénom de ma soeur. Oui, j'ai une soeur. Jumelle en plus. C'est génial, hein ? Moi en tout cas, je suis super heureux. Elle est tout ce que j'ai de plus cher au monde. On ne se ressemble peut-être pas physiquement - Heureusement non ? - Mais ce qui est sur, c'est qu'on sera à jamais inséparable. C'est ce genre de relation qui ... Euh ... Je vais peut-être m'arrêter là. Je vous parlerais de ma soeur, plus tard. J'étais parti sur les prénoms. Ca c'est tout moi. Commencer, un sujet et dévier, sur un autre, et encore un autre ... Et finalement je ne finis jamais ce que je voulais dire, ou alors tout simplement, je ne me rappelle même plus le sujet de mon début de discours. Un véritable poisson rouge niveau mémoire ... Vous voyez ... Qu'est-ce que je vous disais. Enfin bref. Je vous disais donc, pour en revenir à mes moutons, que mes parents devaient sans doute se droguer, ou alors se bourrer la gueule assez souvent et surtout le soir, où ils se sont mis d'accord, pour nos prénoms. Ezeckiel et Brindille. Non, mais je vous jure. En tout cas, ce qui est certain, c'est que ce qu'ils prenaient devait vraiment être de la bonne, parce que pour arriver à un aussi sommet de connerie, faut vraiment le faire. Mais bon. Ils ont eu l'amabilité de me donner comme deuxième prénom Léandro et comme troisième et dernier prénom James - comme mon père. Pour ce qui est de ma soeur, c'est aussi très soft. Du moins comparer à son premier patronyme. Gabrielle Maria. Portable quoi. Je suis né un soir d'Halloween. Cela aurait pu être un mauvais présage. Seulement là, où je suis né, très peu fête ce soir là. Ushuaïa. Ca vous dit quelque chose ? Non, ce n'est pas le nom d'un gel douche - pourtant ça pourrait l'être. C'est le nom d'une ville en Argentine. La ville la plus australe du monde pour être plus précis. Elle se situe dans la province de la terre de feu. C'est là que je suis né. Les paysages y sont magnifiques. Les glaciers flottants, sur l'eau sont en parfait contrastes avec les champs de blé, les montagnes et le soleil. Pour rien au monde j'aurais voulu naitre & vivre autre part. Pourtant, mon père vient des USA. De Los Angeles en Californie. Plutôt pas mal comme endroit, pour naitre et vivre. D'autant plus que ce n'est pas l'argent, qui aurait manqué, avec la famille de mon père. Seulement, je pense que je n'aurais pas eu cette communion avec les éléments qui m'entourent si j'avais vécu autre part. Et puis en plus aux states, il y a beaucoup de trop de personnes, beaucoup de trop de pressions. Les gens ne prennent pas le temps de profiter de leur vie. Je sais que j'ai beau n'avoir que onze ans. Je ne connais peut-être pas grand-chose à la vie. Mais j'en connais assez pour savoir qu'elle est beaucoup trop courte, pour passer à côté d'elle. La vie est faite de tellement de choses toutes aussi belles les unes que les autres. Des choses futiles, mais pourtant tellement bonne, tellement salvatrices, tellement essentielles. Essayez donc. Sans doute que vous comprendrez à quel point c'est important.

    La plupart du temps, après une journée comme celle là, j'avais toujours du mal à retourner chez moi. Le temps me paraissait tellement court. Je n'arrivais jamais à me dire que cette journée se finissait. Mais je devais à tout pris sauver les apparences. Ma soeur rentrait de l'école vers dix-sept heures. Soit j'arrivais seulement quelques secondes avant elles, soit quelques secondes après. C'était juste une question de timming. Rien de plus. D'autant plus que j'avais eu de la chance. Jamais, ma soeur et moi n'avons été dans la même classe. D'ailleurs, la raison en était que les garçons et les filles ne devaient pas se mélanger. Une cour séparait les deux « clans ». Comme ça au moins, elle ne pouvait pas avoir de preuve de mes absences répétées en classe. Elle n'avait que des suppositions. Et c'était bien drôle de la voir toujours se poser les mêmes questions. Mais très sincèrement, je pense qu'elle jouait aussi le jeu et qu'elle faisait tout cela pour m'amuser et entrer dans la combine. Elle appréciait tout autant que moi, ces quelques fois, ou nous avions séché ensemble. Seulement la peur des représailles était beaucoup trop grande, pour elle. Elle était sage. Beaucoup plus que moi. Intelligente. Belle. Téméraire, mais pas très courageuse. Elle était vraiment l'ange à qui on donnait le bon dieu sans confession. D'ailleurs, elle savait en jouer. Mais elle ne le faisait pas fréquemment. Contrairement à moi, qui bien que pas très méchant, manipulait et avait le mensonge facile avec les gens qui m'entouraient et avec « l'autorité ».

    Ce soir là, je suis rentré deux minutes après Brindille. Ma grand-mère était là. Elle nous attendait assis sur une des chaises de la cuisine. Elle était adorable. Elle avait beau être d'un âge certain, elle vivait avec son temps. Mamie gâteau, elle vivait seulement pour nous faire plaisir. Nous étions ses seuls petits enfants. Il fallait bien qu'elle nous gâte du mieux qu'elle le pouvait. Brindille ne disait pas grand-chose. Elle regardait notre grand-mère. Son visage trahissait surtout la surprise. Il était rare de voir notre aïeule, ici à cette heure-ci. D'habitude ses visites se faisaient très matinales. Elle tenait sa tête avec son bras, posé sur la table. Son visage à elle trahissait une profonde tristesse. Je ne l'avais jamais vu ainsi. Même si elle avait le regard empli de mélancolie et de peine lorsqu'elle nous parlait de notre mère, jamais je ne l'avais vu ainsi. Elle nous regarda avec ses petits yeux bouffis. Elle avait pleuré. Ses yeux noirs étaient cernés et des vaisseaux sanguins parcouraient de part en part ses yeux. « Mis niños. Vous allez bien ? Comment s'est passé votre journée ? » déclara t-elle dans un espagnol parfait et un anglais beaucoup plus laborieux. « Très bien grand-mère et toi ? » s'empressa de déclarer ma soeur. Elle savait que je ne mâchais pas mes mots. Et que j'allais aller à l'essentiel, comme toujours. « Qu'est-ce qui se passe grand-mère ? Pourquoi es-tu ici ? Où est papa ? Et pourquoi as-tu pleurer ? ». J'avais beaucoup trop de questions qui s'imposaient à moi. J'avais besoin de réponse tout de suite. Elle me regarda dans le blanc des yeux et à cet instant j'ai compris. Sans même qu'elle ait eu besoin de parler. « Je le savais. Je savais qu'il le ferait un jour. ». J'étais tellement dépité. Je n'arrivais pas à le comprendre. Quel égoïste. « Mais ... Mais ... De quoi ... Eze que ce passe t-il ? Mamie, dis moi ! ». Sa naïveté, son innocence était sans doute la seule chose qui la préservait. Elle était tellement mignonne. Elle avait tellement d'espoir. Un monde merveilleux, utopique sans doute. Mais s'il y avait bien une personne, pour le créer, il s'agissait bien de ma soeur. « Votre père m'a laissé ces mots pour vous. Un chacun. Je n'ai pas eu plus 'explication que ça. Je suis désolé mes enfants. »




      Citation :
      « Je t'aime de tout mon coeur. Je vous aime de tout mon coeur. Mais, ce n'est tout bonnement pas possible. Je ne suis pas fait pour cette vie. Je ne suis pas fait pour ça. Vous me connaissez assez bien. Solitaire dans l'âme, j'ai besoin de ma liberté, de partir seul. Suivre mon destin. Ne vous inquiétez pas, votre grand-mère s'occupera très bien de vous. Je ne me fais pas de soucis. Je n'ai jamais été un bon père, je le savais. Et je ne le serais jamais. C'est mieux ainsi. Pour toi, ta soeur et pour tout le monde. Peut-être qu'un jour, nos chemins se recroiserons et qu'à ce moment-là, vous comprendrez mon choix. Je l'espère. Prenez soin l'un de l'autre. Que dieu vous bénisse mes enfants. Je vous aime. Papa. »





    Il était parti. Et c'était le début de notre vie d'orphelin.


_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER


Dernière édition par Ezeckiel L. Sullivann le Dim 12 Sep - 22:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 19:45





    « J’aurais voulu être un artiste. Pour pouvoir faire mon numéro … »





    On a tous nos moments, où tout nous fait chier. Oui, oui j'ai bien utilisé ce mot si vulgaire à l'écrit comme à l'oral. Et pourtant, il correspond tout à fait à la situation. Il y a des moments, ou dès le lever du soleil, vous savez qu'une sale journée, vous attends. Qu'elle risque d'être longue et surtout que vous risquez de perdre patience. N'ai-je pas raison ? En règle général, en une ou deux journées, cette frustration grandissante diminue jusqu'à ne plus du tout exister. Mais pour une personne ayant mon âge, c'est presque journalier et cela durement pendant très longtemps. Tout le monde est passé par là. Peut-être pas au même âge que moi, mais, ce phénomène est international et surtout planétaire. L'adolescence. L'âge bête pour certain. Pour moi, ce fut un peu comme une sorte de nouvelle naissance. De nouvelles découvertes, une nouvelle vision, de nouvelles pensées, de nouvelles sensations et surtout de nouvelles envies. Impossible à vivre, j'étais en permanence en train de râler. Jamais content de quoi que ce soit, j'avais besoin de m'opposer à tout, même si cela n'avait aucun sens. C'est ma grand-mère qui du subir tout ce cirque. Elle n'avait rien demandé et je n'avais vraiment rien contre elle. Elle était même adorable. Mais j'avais ce besoin, oppressant, de gueuler à la face du monde entier que j'étais vivant. Je n'avais pas eu l'occasion de réellement donner mon avais au préalable. Jamais on m'avait concerté, pour quoi que ce soit. Les adultes avaient fait leurs petites magouilles dans leur dos et moi derrière, je devais en subir les conséquences, avec plaisir, sourire, sans jamais rechigner. Mais ceci était terminé. Ma soeur aussi en faisait de même. Elle avait énormément changé. Plus petite, elle était réservée, sur la défensive, pas très expressive. Elle n'osait pas « oser ». Mais maintenant, elle s'affirmait. Parlait haut et fort, imposait ses idées et aimait cela. Elle était belle, intelligente et maintenant elle s'assumait. Nous en avons fait baver. Notre grand-mère, nos professeurs, nos voisins, mais aussi nos amis. Nous étions les jumeaux Sullivann et personne n'osait réellement nous remettre à notre place. Et c'était bon. Tellement bon. Nous nous sentions enfin libre, de nos actes, de nos pensées. Nous étions en quelque sorte les maîtres de notre monde et personne n'aurait pu y faire quelque chose.

    Je savais très bien que ça n'allait pas durer. Qu'en grandissant, nous allions, nous assagir, que nous allions retrouver notre solitude, qui nous allait si bien, notre réserve qui nous définissai et nous collait à la peau. Mais nous voulions profiter de ces moments. On passe par la case adolescence qu'une seule fois dans notre vie non ?

    Je me rappelle de ce jour là. Je m'étais levé aux aurores et j'avais aussitôt eu la brillante idée d'aller réveiller ma soeur. J'avais quelque chose en tête. J'avais mis au point un plan durant toute cette nuit et je ne pouvais attendre plus longtemps pour en faire part à Brindille. Je n'avais pas eu besoin de papier, ni même de crayon. Tout était ancré dans ma tête et j'espérais - ou plutôt savais - qu'elle allait adorer. « Bri, Bri. Réveille-toi. Il faut que je te parle. ». Elle ronchonna quelques instants. Elle essaya d'échapper à son réveille en se terrant sous sa couette et en mettant son oreiller sur sa tête, pour atténuer mes appels. Mais rien n'allait y faire. Elle allait se réveiller, un point c'est tout. « Aller Bri. Arrête de faire ta feignasse et sors de ce lit. Une grosse journée de connerie nous attend. D'ailleurs, j'ai un plan que tu vas adorer. » Résigner, elle sorti la tête de sa couverture, me regarda dans le blanc des yeux et me demanda avec un air de reproche. « Bon aller accouche. Je t'écoute. » Je frétillais d'impatience. Je n'arrivais pas à me contenir. J'étais tellement excité. [color=yellowgreen]« J'y ai réfléchis toute la nuit. Et je pense que c'est possible. Tout le monde va se souvenir de ce jour. Et je te promets que notre nom sera gravé dans la mémoire de tous les gens de cette ville jusqu'à la fin. C'est tellement ... Wahou »[ /color] Il vit le regard insistant de sa soeur. Elle était tout aussi impatiente que lui. Mais malgré tout, il aimait garder un minimum de suspens même dans les moments importants. « Nous allons déclencher l'alarme des « grandes catastrophes en approches ». Tu sais celle qu'ils ont fait sonner lors du tremblement de terre en lorsqu'on avait 9 ans. » Elle ne disait pas un mot. Il s'était attendu à une tout autre réaction. Comme si elle était pensive. « Bah ... Tu ne réagis pas ? » « Avec un coup pareil, on est obligé de se faire choper. » Elle avait raison. Mais n'était-ce pas ça le plus excitant ? « Oui. » Un peu déçus. « Et c'est d'ailleurs pour ça que j'adore. Tu es un véritable génie frangin. Je m'habille au plus vite et on va aller faire retentir, cette sonnerie. » Le sourire aux lèvres, elle sorti en trombe de son lit. Ils allaient enfin marquer les esprits.

    Seulement une quinzaine de minutes plus tard, nous sommes tous les deux sortis. Habillé très branché, comme à notre habitude, nous avions fais en sorte de sortir de la maison, sans réveillernotre aïeule. Elle avait le sommeille tellement fragile, elle ne dormait plus très bien. Surtout depuis que nous faisions nos escapades nocturnes, sans sa permissions. Ça l'angoissait énormément. Elle nous aimait tellement qu'elle n'aurait jamais survécu, s'il nous était arrivé quelque chose. Mais malgré tout cela, nous n'avions pas réellement de scrupule à faire ce que nous faisions. La ville était presque déserte. Seul quelques courageux, étaient de sortie. Nous avançons d'un pas décidé, sans trop nous faire remarquer. Car les jumeaux Sullivann ensemble, cela ne présageait pas que du bon. Nous devions monter sur le phare le plus haut de la ville. Il possédait plus de 560 marches. De l'extérieur, il avait un aspect rouge cramoisis. Il n'était vraiment pas très beau. Mais il faisait malgré tout le charme de cette ville d'Ushuaïa. « Prête, pour un marathon ? On y est presque. » Elle hocha la tête et nous commencions alors notre ascension vers le sommet du phare. À ce moment-là, rien n'aurait pu nous arrêter. Nous étions obstinés.

    A peine vingt minutes plus tard, nous arrivions au sommet. Une sorte de boitier rouge était là en face de nous. Ils n'attendaient plus que nous. Il n'était utilisé qu'en cas de grandes catastrophesgrave. Lors par exemple de tsunamis, tremblement de terre ou autre. Sa portée permettait d'être entendu par tous les habitants d'Ushuaïa, mais aussi des villages aux environs. Ce qui était certain c'est que cela allait faire du boucan. « Tu ne devrais pas faire ça ! » Il regarda autour de lui et commença, surpris, à poser des questions à a soeur. [color=yellowgreen]« Tu voudrais qu'on arrête en aussi bon chemin ? Je ne comprends pas. »[ /color] Elle paraissait, elle aussi, surprise. « Pourquoi tu me parles de ça. Bien sûr que non, je ne veux pas arrêter. Tu n'es pas bien toi. » « Mais tu viens bien de ... » Etait-ce vraiment elle qui avait parlé ? Il jeta un coup d'oeil autour de lui. Obligatoirement. Ils n'étaient que tous les deux. C'était obligatoirement elle. « Tu te trompes. C'est moi qui ait parlé. » Il avait regardé sa soeur et ses lèvres n'avaient pas bougé. Elle n'était pas à l'origine de ces murmures. « Qui êtes-vous ? » « Mais à qui tu parles Eze. Tu commences sérieusement à me faire flipper. » « Je m'appelle Walkyrie-Keowe. Je suis une Harpie et je suis ton totem. Sans doute que ce charabia n'a pas beaucoup de sens pour toi, pour le moment. Tu te poses aussi sans doute des questions. Je te connais. Un peu trop bien même. Mais je te demande seulement de répondre à une seule question. M'acceptes-tu ? » Je ne comprenais rien du tout. Ma soeur, me regardait bizarrement. On pouvait lire sur son visage la peur et l'angoisse. Je ne l'avais jamais vu aussi inquiète. Comme si quelque si elle sentait que quelque chose de grave allait se passer. Elle ne comprenait pas, mais voulait comprendre. Moi non plus d'ailleurs, je ne comprenais pas. Je ne comprenais rien du tout. Est-ce que comme grand-père j'avais cette maladie que les médecins appelaient schizophrénie ? Étais-je malade ? Comment dire à ma soeur jumelle, ma moitié, que j'entends une voix, qui se dit être une harpie ? « Tu es loin d'être fou. Tout est bel et bien réel. Accepte et je t'expliquerais tout. Et ne t'inquiète pas pour ta soeur. Elle aura aussi son expérience personnelle similaire à la tienne, similaire à celle-ci. Accepte. » La voix était féminine. Elle paraissait rassurante. Elle paraissait mielleuse, attentive, mais aussi empirique, comme venue d'un autre endroit, d'un autre lieu. Comme si elle n'appartenait pas à ce monde. C'était assez étrange. Et pourtant tellement ... Excitant ? Ma soeur paraissait toujours autant inquiète. Je la regardais. Lui souris et lui indiqua par un clin d'oeil que tout allait bien. « J'accepte ». J'espérais que de l'avoir dis dans ma tête allait suffire pour que cette chose m'entende. Mais je n'eus pas le temps d'avoir de réelle réponse. Une douleur vive, importante me traversa le dos de long en large. Une douleur tellement vive, que j'eus l'impression que mon crâne allait imploser. Je suis tombé d'un seul coup. Mes yeux se fermèrent et j'entendais la voix de ma soeur en arrière plan. Comme si elle s'éloignait de plus en plus de moi. Je venais de tomber dans les pommes.

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER


Dernière édition par Ezeckiel L. Sullivann le Dim 12 Sep - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 19:45





    « Je me fous de ce que l'on peut dire dans mon dos, la rumeur ou bien le qu'en-dira-t-on … »





    Le silence. Pesant, étouffant. Chacun se regardait dans le blanc des yeux sans réellement savoir ce qu'il faisait là. Ils étaient tous assis sur des rondins de bois fraichement coupés. Personnes n'osaient brisé le roi qui régnait en ces lieux. Une sorte de feu de camps trônait en plein milieu du cercle de bois. Seule source de lumière et de chaleur. Je ne savais pas vraiment s'il s'agissait de la réalité, ou encore d'un de mes rêves totalement loufoque. Habillé d'un manteau, je n'arrivais pas réellement à distinguer l'endroit où nous étions. Etait-ce une forêt ? Une cour ? Un champ ? La chaleur que le feu dégageait était suffisante. Mes partenaires d'aventures étaient dans la même position que moi. Assis en tailleur sur le rondin de bois. Portant chacun d'eux, un manteau assez épais, pour supporter la fraicheur de l'extérieur. Nos respirations étaient haletantes et dégageaient une sorte de fumées dès sa sortie de nos orifices respiratoires. Faisait-il vraiment aussi froid ?

    J'avais beau regarder ceux qui étaient là aussi. Leur visage m'était indéfinissable. Non pas que je n'arrivais pas à les distinguer clairement, ni qu'il m'était totalement inconnu. Bien au contraire. Seulement, je ne sais pas pourquoi, je n'arrivais pas à savoir qui ils étaient. Comme si je connaissais ces visages, sans pour autant les connaitre. C'était assez perturbant. Pourtant, je savais que nous avions énormément de choses en commun. D'ailleurs juste avant que le silence parle, nous avions chacun notre tour raconté un peu notre histoire. Nous étions tous élève à Bewitching. Nous étions tous des gardiens. Ils n'étaient pas tous de la même tour que moi. Il y avait des terres, des eaux. Mais une seule feu. Une blonde. Il y avait aussi une autre blonde. Une terre. Des lèvres pulpeuses, des yeux d'un vert. Elle dégageait quelque chose de ... magnétique. Indescriptible et pourtant j'avais réellement l'impression de la connaitre. Etait-elle, une camarade ? Une amie ? Une ancienne conquête ? Ou alors une simple chimère d'une de mes rêves ?

    Je n'arrivais pas à définir s'il s'agissait réellement de la réalité ou d'un simple rêve. Aucun élément extérieur ne pouvait me permettre d'avoir une quelconque notion de lieu, de temps, ni même d'une véritable vraisemblance dans ce qui était en train de se produire sous mes yeux. J'avais toujours eu cette fâcheuse manie d'avoir des rêves un peu trop réels et de vivre des situations très irréelles. Sceptiques jusqu'au bout, depuis mon arrivée à Bewitching, beaucoup de choses « surnaturelle » c'était produite. J'en avais vu des choses ... Mais pourtant, il avait toujours ce petit doute au fond de lui. Et si finalement tout ceci n'était qu'un rêve ? Et si toute cette histoire de gardien, de totem et de magie n'était qu'une histoire inventée, pour être un peu plus faible, ou pour servir tout simplement une doctrine à la lettre. Et si cette volonté Woann, l'incarnation feu de dominer les profanes, n'était pas une volonté pure et simple de dominer le monde et d'entrainer de simple points dans sa conquête ? Mais malgré tout, j'avais envie d'y croire, j'avais envie de me dire que tout ceci était réel, que je n'étais pas totalement dingue. J'avais envie de m'opposer à l'ascension de l'incarnation feu et de tout faire pour que le monde des gardiens ne tombe pas dans l'anarchie et la débandade totale. Je ne savais pas encore comme j'allais faire, mais j'allais leur montrer de quoi l'incarnation air était capable. Ils pensaient tous que la harpie n'était pas capable de grandes choses. Que Woann était le plus fort, le plus puissant. Mais ils n'avaient jamais goûté à la puissance d'Ezeckiel. À ma puissance.

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER


Dernière édition par Ezeckiel L. Sullivann le Dim 12 Sep - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


________________________
Invité

Invité
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 20:21

Parce que l'admin n'avait pas encore fait sa fiche
Bon courage Surtout avec Matt :7:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

________________________
Seed V. Powell

Elève Terre
j'apprends à faire pousser des roses.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 1658
â g e : 25
t o u r : Terre
t o t e m : Velociraptor
a n n é e : Quatrième
a r r i v é e : 01/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 21:13

C'est honteux ! * SBAFF * XD
Bon courage pour ta fiche alors ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bardadoll.e-monsite.com/

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 21:43

    Persée Ainsworth a écrit:
    Parce que l'admin n'avait pas encore fait sa fiche
    Bon courage Surtout avec Matt :7:

    Merci et oui j'avais pas encore fait ma fiche ><' Impardonnable ..

    Seed V. Powell a écrit:
    C'est honteux ! * SBAFF * XD
    Bon courage pour ta fiche alors ^^


    Je sais je sais
    C'était pas intentionel !! Je voulais pas Pleure

    Mais vous inquietez pas je serais le meilleur admin ( Faut bien que ma promo canapé serve à quelque chose (a))

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 29
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 22:12


Oh l'autre hé, il avait même pas fais sa fiche What a Face

C'est d'la triche (a)

Si j'dis bienvenue, ça la fout mal, hein ? xD

J'vais plutôt dire bon courage pour ta fiche Et j'adore le prénom du totem I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Ven 3 Sep - 22:50

    Dellà N. Romanskaïa a écrit:

    Oh l'autre hé, il avait même pas fais sa fiche What a Face

    C'est d'la triche (a)

    Si j'dis bienvenue, ça la fout mal, hein ? xD

    J'vais plutôt dire bon courage pour ta fiche Et j'adore le prénom du totem I love you

    Han !! Chut c'est un secret. Si tu es sage, je te ferrais un cadeau (a) Tu sais où se trouve ma chambre ? (a)

    Merci ! J'ai mis du temps à trouvé. Mais je suis satisfait de mon choix ^^'

    Je pense que j'aurais fini ma fiche cette nuit (a)

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Maëlis D. Stevens

Incarnation Eau
je maîtrise l'attaque vibraqua.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 1235
â g e : 28
t o u r : Eau
t o t e m : Loutre
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 28/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Hum...
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Sam 4 Sep - 0:20

Oh !

On va pouvoir enfin lire les petits secrets de la mystérieuse incarnation air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


________________________
Invité

Invité
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Sam 4 Sep - 2:01

Ezeckiel L. Sullivann a écrit:
    Mais vous inquietez pas je serais le meilleur admin ( Faut bien que ma promo canapé serve à quelque chose (a))
Cette partie là m'intéresse *out*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Sam 4 Sep - 3:52

    Petit et gros secret .. Je te raconte pas =) Mais je t'en raconterais d'autre rien qu'a toi, mon incarnation eau préférée .
    Hahaha !! C'est un petit vicieux notre professeur de Magie blanche, hein ^^' Je ne parlerais pas, même sous la torture :6: .
    Perfectionniste comme je suis, j'ai besoin de retouché, reretouché et rereretouché mon histoire, donc voilà .. Et vu que je veux garder le suspense jusqu'au, il m'est totalement impossible de poster le début de mon histoire (a) !

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 27
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   Dim 12 Sep - 23:21

    DP !! Mais fiche enfin terminée .. Mauvais, mauvais, mauvais .. Pas digne d'un admin .. XD

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


________________________
Contenu sponsorisé


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que l'éternité n'attend pas. Ezeckiel L. Sullivann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bewitching ; la tentation du feu. :: Enfin, tout peut débuter ! :: Registre. :: Maintenant, tout ne dépend plus que de Vous. :: A I R-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit