AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

________________________
Kainan M. McHell

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 113
â g e : 30
t o u r : Feu
t o t e m : Jaguar
a n n é e : Septième Année
a r r i v é e : 05/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année   Sam 11 Sep - 12:38

(Je ferais la deco un autre jour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Jii K. Kyûshû

Profane
un jour je serai cannibale.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 43
â g e : 29
a r r i v é e : 28/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : T.T
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année   Dim 12 Sep - 22:18





« Bouh !

T’as eu peur hein ?! Bon ok… J’imagine que si tu es venue jusqu’ici c’est que tu pensais trouver une lettre… Et donc que tu n’es pas du tout surprise. Tant pis ! Alors, comment vas-tu ?! Tu as trouvé une robe pour le bal ? Dommage qu’on ne se soit jamais vu, je suis sûre que tu aurais trouvé ton bonheur dans mon armoire ! M’enfin, ça aurait été sûrement beaucoup moins drôle de se connaître n’est-ce pas ? »


Oui et puis… Si Maywen avait eu accès à son armoire, elle aurait su aussi que Jii n’était qu’une profane, une banale enfant humaine qui se glissait la nuit comme une voleuse dans un lieu où elle n’avait rien à faire et dans lequel elle n’était d’ailleurs pas la bienvenue. Alors mieux valait qu’elles ne se connaissent pas ! Et même que Maywen aille au bal sans robe pour le coup ! C’était le meilleur moyen de faire fureur de toute façon ! Meuuuh non, c’était pas une excuse pour ne pas révéler son identité, absolument pas, quelle idée !
Hum bref…
En soupirant, Jii tenta d’extraire cette idée de son crâne (de toute façon, elle ne savait pas à quoi pouvait ressembler Maywen, alors comment pouvait-elle l’imaginer nue hein ?!) et se remit à sa lettre, mâchouillant son stylo au passage.

« J’aime le papier pour ça… Tu peux être qui tu veux ! Attention, je ne dis pas que tu n’es pas qui tu es et que je ne suis pas qui je suis mais… Euh attends… C’est pas clair ce que je raconte ! Enfin c’est pas grave passons ! »


Oui oui passons ! À force de trop réfléchir et de trop s’embrouiller, elle allait finir par clamer qui elle était ! Changement de sujet donc ! Allez, un truc passionnant !

« Oh tout à l’heure, je me suis amusée à tenter d’attraper un papillon ! Tu faisais ça toi aussi quand tu étais enfant ? Perso, j’ai rarement réussi à les attraper… Et, la dernière fois que j’avais essayé j’ai fini dans un lac ! Ben voui… Le nez en l’air au lieu du regard par terre… Et paf ! La flotte… Je te laisse imaginer ce qu’en ont pensé mes amis… On m’a surnommée la baleine après ça vu le temps que j’ai mis à regagner la rive en pataugeant… --’’ »


Jii ou comment noyer le poisson… Quoique cette fois-là, c’était elle qui avait bien failli se noyer.

« Tout ça pour dire que je n’y suis pas arrivée cette fois encore. Mais, à le voir s’envoler librement, j’ai bien eu envie de faire de même ! Mais, me connaissant, tête en l’air comme je suis et plus préoccupée par mon fameux papillon, je n’aurais réussi qu’à me prendre un arbre au passage… Donc mieux fallait éviter ! »


D’autant que, de toute façon, elle ne savait pas comment voler…

« Et sinon, j’aimerais bien avoir des nouvelles de l’orphelinat où j’étais… Tu te souviens, je t’ai déjà parlé d’Anna, mon amie d’enfance. Je me demande ce qu’elle devient depuis le temps ! Elle doit être bien différente de celle que j’ai connue… Tout comme moi j’ai changé. Les découvertes qu’on fait en grandissant nous change tu ne trouves pas ? Ou peut-être restons-nous les mêmes intérieurement ? Je ne sais pas… »


Dans ce cas, cela voudrait dire qu’elle était plus proche encore des Gardiens qu’elle ne le pensait… Puisqu’ils gardaient tous en eux ce côté Profane n’est-ce pas ?

« Et puis je me demande aussi comment va Yuki ! Tu sais, mon chaton ! Enfin, il doit être devenu un gros chat depuis le temps ! J’aurai bien voulu l’emmener avec moi mais, évidement, ici je ne peux pas. Pff… J’espère qu’au moins quelqu’un prend soin de le gratouiller derrière les oreilles et de brosser sa queue !

Oh zut… Il faut que j’te laisse ! Je passerais prendre ta réponse ^.^

Prends soin de toi May ! À bientôt !

Kyou. »


Le soleil était couché depuis déjà un bon moment et il fallait qu’elle se dépêche si elle voulait déposer cette lettre… étant donné qu’elle ne pourrait plus être dans l’école dès que la nuit lèverait les voiles… Alors oui, sa missive avait un air de lettre pas finie mais bon… C’était Jii ! Et on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était finie elle-même alors bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Jii K. Kyûshû

Profane
un jour je serai cannibale.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 43
â g e : 29
a r r i v é e : 28/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : T.T
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année   Lun 20 Sep - 18:01





Hum… Parfois, cette impression d’être une voleuse ou une dealeuse était tenace… Après tout, elle se glissait en catimini, récupérait quelque chose, venait plus tard mettre quelque chose à la place et repartait… Jii, l’ombre noire dans la nuit ! Ça ferait un super film ça non ?! Non ? Bon… Jii le fantôme alors !

« Moi, un fantôme effrayant des enfants ? Je ne suis même pas sûre d’y arriver ! Ceux de l’orphelinat me sautaient dessus et tentaient de m’assassiner à coup de chatouilles ! Faut pas croire mais c’est violent les chatouilles… Surtout quand tu te débats comme un poisson sorti de l’eau avec quatre ou cinq hippopotames sur le bidon ! J’ai bien cru qu’ils finiraient par me tuer un jour ! Mais qui leur aurait lu des histoires après hein ? :-P »

Ils avaient du grandir depuis qu’elle n’avait pas été les voir. Même si elle tentait d’y aller régulièrement, ce n’était pas toujours forcément possible. Et puis ils étaient bien trop grand maintenant pour les chatouilles ! À coup sûr, ils l’étouffaient directement ! D’ailleurs en parlant de l’orphelinat, le passage sur Anna l’avait laissé sans voix : qu’une Gardienne soit jalouse d’elle lui coupait tout bonnement la chique ! Elle qui n’était qu’une banale enfant des hommes, sans pouvoir aucun… Même si, à l’orphelinat justement, ses camarades trouvaient son charisme magique, Jii savait bien elle, depuis qu’elle était ici, à quel point son existence était fade par rapport à la leur… Mais elle était censée être une Gardienne, aussi se devait-elle de garder ses réflexions pour elle, pour ne pas se trahir, pour ne pas avoir l’air de ce qu’elle était, pour que ne pas montrer qui elle était.

« Oh d’ailleurs, tu crois aux fantômes ?! L’un des petits de l’orphelinat m’a dit un jour qu’il en avait vu un, enfin une. Et qu’elle était penchée sur le puit dans le jardin… Je n’ai jamais su si c’était vraiment vrai mais en tout cas, il pouvait la décrire sous toutes les coutures. Beaucoup lui ont dit qu’il avait rêvé mais ça a fini par devenir une rumeur que l’on connaissait tous et qu’on racontait le soir en veillée pour effrayer les nouveaux. On a parfois abusé des bruits de couloirs durant l’histoire et certains gamins ne pouvaient plus dormir après ça. »

Ce qu’elle ne disait pas, c’était qu’elle-même avait parfois abusée de l’histoire et peinée à trouver le sommeil après ses veillées, passant son temps à regarder par la fenêtre et sortant parfois, renforçant donc les rumeurs d’une jeune fille en chemise de nuit blanche dont les longs cheveux sombres faisaient concurrence à la nuit. Elle ne s’en était jamais réellement rendue compte mais, le fameux fantôme de l’orphelinat, c’était elle durant ses nuits d‘insomnie.

« Tiens d’ailleurs ! Sais-tu pourquoi les fantômes sont toujours en robe ? Dans le livre que mon père me lisait, c’était parce que leur absence de pieds les empêchait de porter des chaussures et que la robe cachaient le vide parce qu’ils avaient honte… Enfin… Hum, pour rester sur les robes, oui j’aime ça… Disons que j’ai souvent l’occasion d’en porter. »

Sur le point d’ajouter que c’était ce pourquoi elle était payée, Jii s’arrêta net. Bon sang, elle était censée être à l’école et non pas dans des parcs ou des studios à poser pour des photoshoots ! Elle allait finir par se livrer sur un plateau bientôt !

« Mais c’est pas pratique pour grimper aux arbres les robes de toute façon… Et donc galère pour attraper les pommes. »

… hé beh quel changement de sujet intéressant, bravo Jii !

« Enfin si tu n’aimes pas être en hauteur, je pense que tu n’as peut-être jamais grimpé en haut d’un pommier pour piquer les fruits du voisin si ? Mais ça peut être utile de monter pourtant ! Si ça se trouve, le gros chat que tu as vu se retrouvera coincé un jour et il sera bien content si tu es là pour le déloger. En tout cas, j’ai bien envie de le voir et d’entendre son fameux ronronnement ! Je ne résiste pas aux chats qui ronronne ! »

Elle résistait rarement aux animaux en vérité. C’était une des raisons intrinsèques qui faisait qu’elle adorait les Gardiens. Mais chut ! Ils apprécieraient certainement peu d’être relégués à ce rang-là n’est-ce pas ? Et pourtant, ce n’était pas faux ! La présence animale qu’ils détenaient tous en eux fascinait Jii tout en l’attirant irrémédiablement.

« Tu crois que je pourrais le voir un jour ton fameux chat ? Je suis une pro pour la gratouille derrière les oreilles ! En tout cas, je n’en ai encore entendu aucun se plaindre. »

Il ne manquerait plus que ça maintenant… Qu’elle entende parler des animaux ! Déjà qu’on la considérait rarement comme une personne normale alors si, en plus, elle se mettait à discuter avec la gente animale…

« Oh ! Et rien à voir mais comment ça je suis ta ’distraction clé contre l’ennuie’ ? Tu me prends pour ton clown personnel ? :-P Sache que je n’ai pas la tête de l’emploi pourtant… Enfin, si on oublie mon nez rouge et mes grosses savates… Mais que veux-tu, je suis une fan des chaussures immenses et j’ai souvent tendance à être enrhumée. »

Et elle avait aussi tendance à raconter n’importe quoi ! Un humour à deux balles et une motivation à faire rire la galerie qui ne la quittait jamais. Hum oui ! Maywen avait bien vu !

« J’espère avoir réussi à te distraire avec ma lettre malgré mes commentaires peu intéressants… Il ne s’est pas passé grand-chose ces derniers temps alors bon… »

La prochaine fois, elle veillerait à faire venir les événements à elle plutôt que d’attendre sagement qu’il se passe quelque chose !

« A plus tard May !

Kyou. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


________________________
Contenu sponsorisé


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kainan M. McHell • Tour Feu • Septième année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bewitching ; la tentation du feu. :: Et tous ces petits trucs en plus. :: Boîtes aux lettres.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit